RIXENSART

Le groupe Proximité veut que de nombreuses communes l’adoptent

POLITIQUE La situation fédérale a été évoquée mercredi soir, lors du conseil communal de Rixensart qui a voté la motion proposée par le groupe Proximité, quelque peu amendée.

Inquiet de la dégradation de la situation politique en Belgique, le groupe Proximité a en effet proposé une motion invitant les dirigeants politiques du niveau fédéral à faire preuve de sens de l’Etat et d’imagination afin de sortir le pays du nœud institutionnel.

“Les trois élus qui se sont abstenus estimaient que la motion n’était pas d’intérêt communal, indique Etienne Dubuisson. Pourtant tout ce qui se décide au niveau fédéral, régional ou communautaire a des répercussions sur le niveau communal.”

Via cette motion, le conseil communal fait part de sa profonde inquiétude vu la dégradation de la situation politique de la Belgique et pointe le discrédit du pays sur la scène internationale suite à l’absence prolongée d’un gouvernement.

La motion relève l’aspect inacceptable de la situation. D’autant que l’absence de transparence éloigne de plus en plus les citoyens de la politique. Enfin, la motion plaide pour une solution institutionnelle qui garantisse le maintien de la solidarité fédérale.

Et le conseil d’appeler toutes les communes du Royaume à relayer cette motion. “Mon but n’est pas de faire défiler 34.000 personnes dans les rues de Rixensart, indique Etienne Dubuisson. Par contre, il fallait un premier pas et notre volonté est que la motion ait des répercussions, de commune en commune !”

Laurence Dumonceau