Le patron de la société TMC a été libéré hier par la chambre des mises en accusation, sous conditions

MONS Deux semaines après avoir été incarcéré à la prison de Mons, Murat Tacal, l'entrepreneur bien connu dans la région du Centre, est libre. La décision a été prise hier par la chambre des mises en accusation de la Cour d'Appel de Mons.

"C'est une libération sous condition, mais ces conditions, c'est nous-mêmes qui les avons proposées avec Me Vergauwen, explique Xavier Paradis, l'un des conseils de Murat Tacal dans cette affaire."

Ces conditions sont de trois ordres : collaborer à l'instruction, c'est-à-dire se soumettre aux auditions des enquêteurs aussi souvent que cela est nécessaire; éviter les contacts avec les sociétés mises en cause dans le dossier pour que les enquêteurs puissent travailler en toute limpidité; et enfin, collaborer avec l'administrateur provisoire qui a été nommé après l'incarcération du président de l'US Centre, tout cela pour donner confiance aux partenaires des sociétés.

Comme on l'imagine aisément, M. Tacal est soulagé de n'avoir pas passé une nouvelle nuit derrière les barreaux.

"M. Tacal clame toujours son innocence et il est donc logique qu'il soit heureux de sortir de prison. Il est aussi très fatigué après ces deux semaines de détention. L'affaire qui le concerne a été très médiatisée et il éprouve le besoin pour le moment de se retrouver en famille. Il y a d'autres bonnes raisons pour qu'il ne confie pas ses états d'âme puisque cette affaire est toujours à l'instruction."

Et qu'il ne faut donc pas court-circuiter l'enquête par des déclarations tapageuses.

On rappellera que Murat Tacal avait été arrêté le 16 janvier dernier après que des perquisitions aient été opérées dans les locaux de sa société TMC, à Manage, ainsi qu'à son domicile de La Hestre. L'homme est toujours inculpé de faux, usage de faux, fraude fiscale et abus de confiance.

Si l'entrepreneur a pas mal de chantiers en cours dans la région du Centre, notamment avec le Foyer Louviérois, il est plus connu encore pour être l'ambitieux président du club de football d'Haine-Saint-Pierre. L'US Centre est toujours en tête de sa série. Un peu de baume au coeur...

Grégory Dufert