Vingt ans après la fin de la série, voici, enfin, 21 Jump Street le film…

COMÉDIE 21 JUMP STREET RÉSUMÉ. Schmidt, gros gentil mais pas si bête et son pote Jenko – plein de muscles mais bête comme ses pieds – s’engagent dans la police au terme de leur scolarité. Pas spécialement brillants et armés de leur… bicyclette, ils ratent magistralement une arrestation dans un parc public. Résultat : leur unité les envoie relever un défi auquel ils ne s’attendaient pas. En l’occurrence, ils doivent, vu leur air juvénile, se faire passer pour des collégiens afin d’infiltrer une bande de dealers de drogue dans un lycée bien sous tous rapports…

((;;;

NOTRE AVIS. Il paraît que dans ma génération, on a tous quelque chose en nous de 21, Jump Street. À part l’admiration pour Johnny Depp, on a du mal à comprendre cette assertion. Mais sans doute est-on mieux préparé quand il s’agit de se farcir cette comédie qui n’a pour autre ambition que de faire rire (qui a dit grassement ?) le public adolescent (adulescent, ça marche aussi) qui s’ennuie en ce début d’été qui tarde à arriver.

Jonah Hill et Channing Tatum, respectivement l’empoté et le beau gosse, ne regardent pas à la dépense quand il s’agit de donner du leur pour faire vivre leur personnage, c’est un fait. Mais tout le problème réside dans la minceur, ou plutôt l’extrême simplicité du scénario. Dire qu’on voit tout venir quinze scènes à l’avance n’est même pas exagéré.

Malgré ça, on rit (parfois) de bon cœur, notamment dans la scène où les deux larrons, forcés par le petit dealer, se voient contraints d’avaler la substance hallucinogène dont ils sont censés arrêter la propagation.

Enfin, pour ceux qui se décourageraient vers la moitié du film, ce petit conseil : une petite surprise vous attend à la fin. Rien de tellement incroyable, mais quand même…

Isabelle Monnart

Jonah Hill et Channing Tatum retournent au lycée. Les catastrophes s’annoncent… D.R.