NAMUR

Un concours photo. La classe lauréate exposera son reportage au Parlement wallon

SOUVENIR Hier, dans les Jardins du Maïeur, la Ville de Namur a adhéré officiellement au réseau Territoires de Mémoire. À l’instar de 130 autres communes et des provinces de Namur, Liège et Luxembourg. Une plaque a été dévoilée en présence du gouverneur Denis Mathen, de l’échevin de la Jeunesse Tanguy Auspert, de l’ASBL Territoires de la Mémoire, des porte-drapeaux et des représentants des écoles participantes…

Fondée en 1993 , l’ASBL Territoires de la Mémoire basée à Liège est un Centre d’Éducation à la résistance et à la citoyenneté qui développe diverses initiatives auprès des jeunes pour leur transmettre le passé et encourager l’implication de tous dans la construction d’une société démocratique.

“Devenir territoire de mémoire, c’est s’engager aux côtés de nombreuses villes et communes pour lutter contre les actes inhumains afin de préserver les libertés et les valeurs démocratiques de chacun. Au sortir de la seconde guerre mondiale, on avait dit plus jamais ça ! Et pourtant l’histoire récente est venue nous rappeler toute l’acuité de ces mots”, indique l’échevin Auspert.

Depuis 2007, l’échevinat de la Jeunesse a mis sur pied le programme devoir de mémoire, avec pour objectif de sensibiliser les jeunes à la citoyenneté au travers notamment de la visite du Fort de Breendonk et de la caserne Dossin à Malines. Au total ce ne sont pas moins de 4.000 jeunes qui ont découvert ces lieux de mémoire.

Chaque école remet un reportage d’une trentaine de photos agrémentées d’un commentaire court et incisif qui incite à une réflexion plus en profondeur. Un jury sélectionnera la classe lauréate qui aura la chance de voir son reportage exposé durant une semaine. Cette année, l’exposition Devoir de mémoire aura lieu du 20 au 29 mai dans la verrière du Parlement wallon.

A.-F.So.

Les jeunes ont été sensibilisés à la nécessité du souvenir et de ne jamais oublier.