Vous avez été nombreux – et à juste titre – à nous faire part de votre stupeur voire de votre colère à la lecture du petit texte publié hier dans ces mêmes pages et faisant état d’un Top 5 en matière de prostitution tout à fait déplacé. Nous tenons à présenter à tous les lecteurs que nous avons choqués nos plus sincères excuses. Cet article n’aurait jamais dû figurer dans votre quotidien, nous en sommes parfaitement conscients.

Il ne s’y est retrouvé qu’à la suite d’un malheureux malentendu entre différents services de la rédaction.

Notre but est et restera toujours de vous informer au plus juste et le plus déontologiquement possible.

C’est pourquoi nous avons décidé de publier le texte que vous auriez dû lire hier matin, dans les colonnes de La Dernière Heure, sous la plume de notre consœur, dont nous tenons à préciser qu’elle n’est en rien responsable du dommageable quiproquo évoqué plus haut.

La DH