Le partenariat avec l’ASBL Cap était illégal. Le nouveau Collège revient à une solution interne

EXTRASCOLAIREÉCAUSSINNES Bientôt les grandes vacances, mais on pense déjà à la rentrée à Écaussinnes. Le collège a en effet établi un nouveau principe de garderie pour les écoles communales de l’entité. Depuis novembre, c’est l’ASBL CAP qui s’occupait de l’accueil extrascolaire.

Mais ce partenariat conclu par l’ancienne majorité faisait partie des dossiers que le nouveau collège devait examiner pour voir s’il allait le poursuivre ou pas.

Il a finalement été recalé. “Il y a eu une injonction du ministre de tutelle, car le partenariat avait été passé de manière illégale, indique le bourgmestre Xavier Dupont. L’ancienne majorité n’avait pas respecté la procédure d’appel pour un marché public. Par ailleurs, les retours que nous avions eus des écoles et des parents n’étaient pas tout à fait positifs”.

Il fallait donc trouver un autre système. “La question se posait de savoir si on allait continuer à externaliser le service ou pas, souligne Xavier Dupont. Finalement, ce ne sera pas le cas. Nous allons fonctionner avec du personnel qualifié, notamment des enseignants, qui accompagneront les enfants durant une heure de garderie du soir”.

Pour le bourgmestre, cette solution offre plusieurs avantages. “En n’externalisant plus la garderie, nous avons un meilleur contrôle sur ce qui se passe. Ce dispositif permettra également de garantir la continuité pédagogique entre l’école et l’étude, notamment dans la réalisation des devoirs”.

L’accueil extrascolaire était devenu un sujet sensible ces derniers mois.

Après être passé dans l’opposition, le groupe Ensemble reprochait au nouveau collège de discriminer les élèves de l’enseignement libre. Le partenariat avec l’ASBL Cap ne portait en effet que pour les écoles communales. Mais il avait été passé durant la précédente mandature, alors qu’Ensemble était dans la majorité.

“Le nouveau système sera établi dans les écoles communales, mais les enfants de l’enseignement libre qui souhaitent suivre cette garderie pourront s’y inscrire”, rassure Xavier Dupont.

Le projet sera soumis au vote du Conseil communal lundi prochain.

Grégoire Lalieu