La Ville lumière est

la capitale européenne

de l'échangisme avec

plus de quarante clubs

PARIS Dans son édition d'août 2001, l'hebdomadaire français Newlook a consacré plusieurs pages aux boîtes échangistes de la capitale française dans lesquelles il établit un top 10 des clubs libertins parisiens. Dans ce domaine, la Ville lumière est considérée comme la capitale européenne incontournable.

Dans leur façon de coter les clubs, nos confrères ont, bien sûr, tenu compte du confort des salons, de l'originalité de la décoration et des aménagements coquins ainsi que de la propreté des sanitaires. Mais d'autres critères sont encore plus importants comme la qualité de l'accueil et surtout la sélection de la clientèle.

Pour des raisons financières, trop de patrons de boîtes font du remplissage et ouvrent leurs portes à n'importe quel hurluberlu. Or, la principale richesse d'un club, c'est bien sa fréquentation. Dans cette matière, la qualité est largement préférable à la quantité!

Dans son classement, Newlook évoque les valeurs sûres qui existent depuis longtemps et où on peut tenter une visite sans craindre l'arnaque (Le 10 Bis dans le XVIIe arrondissement, Chris et Manu dans le IVe). Il y aussi les must comme Les Chandelles (dans le Ier) et Overside (dans le VIe), les institutions ou les précurseurs de l'échangisme parisien (Le Cléopâtre dans le XIIIe, Le 2+2 Rive Droite dans le IIe, Le Roi René à Avray). Le sadomasochisme est à la mode chez les échangistes (Le Bar Bar dans le XIe et Le Donjon dans le XVIIIe). On conseille aussi Le Quai 17 dans le XIXe.