La vache sur le toit propose plus de 200 références différentes de rhum

LE RESTO DE LA SEMAINE LASNE Un concept séduisant et original basé sur la simplicité. Voilà qui caractérise le projet lancé il y a un an et demi par Gilles Marneffe et qui prend chaque jour un peu plus d’ampleur.

Après avoir été formé à l’Infobo de Bruxelles, le restaurateur est passé à La Belle-Vue de la place Meiser, le Relais de la Woluwe ou encore chez Madame Moustache, sur la place du Marché aux Poissons avant d’ouvrir son propre restaurant à Genappe : Le Relais du Lothier.

Mais après une année sabbatique passée en Guadeloupe, Gilles Marneffe décide de remettre son restaurant – tout en continuant à y travailler en tant qu’indépendant – avant de jeter l’éponge cinq années plus tard.

“J’avais envie de faire autre chose, explique-t-il. Mon épouse et moi en avions marre de la pression quotidienne. Le métier de restaurateur est très contraignant. Même si c’était la seule chose que nous savions faire.”

Gilles Marneffe décide alors de lancer une nouvelle enseigne dont il serait le gérant mais dont la cuisine serait confiée à un autre chef : La vache sur le toit. Le premier restaurant a ouvert ses portes il y a un an et demi à Lillois. Le deuxième en mai dernier à Lasne. À chaque fois avec un succès immédiat.

“Je suis un gros mangeur de viande, explique Gilles Marneffe. On a donc composé la carte avant même de choisir le nom du restaurant. On l’a axée sur les grillades.”

Une cuisine sans prétention mais néanmoins très efficace exercée par Damien Fumière et Faton Castrati. Les amateurs de bonne viande – du Chateaubriand au hamburger – devraient en ressortir ravis. Idem pour les amateurs de dessert. Les émulsions de Baileys sur glace spéculoos ou l’émulsion de Cuberdon sont un véritable régal.

Mais la véritable originalité de La Vache sur le toit – outre la décoration moderne et colorée qui en fait un endroit unique – réside dans son bar à rhum. Plus de 200 bouteilles différentes sont proposées. “On a du très bon rhum de 1953 ou encore du rhum en provenance du Pérou ou du Népal. On essaie d’avoir une nouvelle bouteille chaque mois pour renforcer notre carte. Et on les agrémente à notre sauce : on a notamment du rhum au cuberdon ou au caramel.”

Autre particularité de La Vache sur le toit : la présence d’un bar à eau. L’occasion de découvrir les différentes saveurs offertes par le breuvage réputé, à tort, comme étant insipide.

Le bar propose en effet pas moins de 48 références dont certaines eaux venues de Corse, Bulgarie, îles Fidji, Suède ou encore de République Tchèque.Yannick Natelhoff

En savoir plus Infos : La Vache sur le toit. Grand-Route 262 à Lillois (02/385.36.50) et chaussée de Louvain 461 à Lasne (02/354.11.98). Site web : www.lavachesurletoit.be

Cadeau : Sur présentation de cette DH et pour tout menu consommé, une surprise vous attend.

Dans ses deux restaurants, Gilles Marneffe propose pas moins de 200 rhums du monde entier. Natelhoff