On n’a pas cent ans tous les jours. C’était la fête hier à Namur

JEUNESSE NAMUR Ils étaient là ! Entre 20.000 et 25.000 baladins, louveteaux, éclaireurs et pionniers ont débarqué à la Citadelle ainsi que dans certains quartiers de Namur et Jambes. La plupart sont venus en train, de 85 gares wallonnes et bruxelloises.

Il s’agissait du plus gros rassemblement de la Fédération des scouts de Belgique depuis sa création. À peine arrivés, les scouts sont partis à la rencontre des hommes du futur où chacun vit dans son coin, sans interaction avec les autres. Le défi est de réapprendre à vivre ensemble, de manière solidaire.

Pour y parvenir, des baladins aux pionniers, chaque scout a réalisé de nombreux défis : course relais, danse, twister géants pour les plus jeunes; course d’orientation, bowling géant et flash-mob pour les ados sont quelques-unes des activités en cours. “Le thème de la journée était : construire un monde meilleur pour demain. Chaque tranche d’âge a œuvré toute la journée pour resocialiser des hommes tout droit venus du futur où la société est devenue individualiste”, a expliqué Jérôme Walmag, président de la Fédération de scouts de Belgique. “Le scoutisme, c’est partage, s’entraider pour s’épanouir sur le plan personnel, social et spirituel”, explique une animatrice.

Les valeurs du scoutisme étaient sur toutes les jeunes lèvres. Baden Powell pouvait être fier devant une telle ferveur. Si la météo était capricieuse, l’ambiance, elle, était au beau fixe ! La journée s’est déroulée crescendo pour finir en apothéose avec le spectacle prévu à 16h sur l’esplanade de la Citadelle avec en point d’orgue un concert des artistes Jali et Antoine Hainaut. “Il y avait aussi des animateurs de rue, des acrobates, des artistes. Pour que l’ambiance les accompagne jusqu’à leur départ”, a indiqué Annick Hoornaert, responsable communication de la Fédération.

Le mouvement a gagné 7.000 nouveaux membres en l’espace de 10 ans, ce qui porte leur nombre à 55.000. Du côté des secours, on signalait une centaine d’interventions de toutes sortes (chutes, coupures, malaises) et quatre évacuations vers les hôpitaux en milieu d’après-midi.

A.-F.So.

Le thème de la journée était : construire un monde meilleur pour demain. somers