Le syndicat soutient le député Rachid Madrane qui avait dénoncé des faits de discrimination au sein du corps bruxellois

BRUXELLES La CGSP vole au secours du député PS Rachid Madrane. Samedi et lundi (lire nos éditions), celui-ci avait interpellé le ministre de tutelle du Siamu au sujet de la sous-représentation des Bruxellois d'origine immigrée au sein du corps des pompiers: 2 sur les 978 membres que compte l'effectif opérationnel.

Ce dernier week-end, la SLFP Siamu, le syndicat libéral, réagissait vertement aux propos tenus par Rachid Madrane, interpellé par la discrimination. Critiquée également par ce même syndicat, le retour à la surface du tract datant de 1995 de l'actuel chef de corps opérationnel Charles De Sneyder (alors VLD) qui appelait à renvoyer les étrangers dans leur pays (la DH de samedi). A noter que la section SLFP Siamu était jusqu'à il y a peu dirigée par Guy Clauwaert, tête de liste lors des régionales de 2004 de la formation Fire, apparentée à l'ex-Vlaams Blok.

Hier, la CGSP service Parastataux a diffusé un communiqué pour voler au secours du député. La section Siamu annonce ainsi qu'elle va interpeller elle aussi le ministre de tutelle Benoît Cerexhe à propos de «certains faits de discrimination».

«Si la majorité des membres du personnel du Siamu exercent leurs fonctions au service de la population bruxelloise sans discrimination d'origine, de nationalité, de langue ou de religion et dans le respect de tous, écrit la CGSP, il existe malheureusement, au sein du Siamu comme ailleurs, une minorité de personnes qui se laissent aveugler par leurs préjugés et séduire par les tenants d'une idéologie qui, jouant sur la peur de l'autre, prétendent fournir des explications et des solutions simplistes à des problèmes complexes.»

Le syndicat socialiste déplore encore que la Direction du Siamu soit, «dans sa large majorité, composée de partisans d'un mode de management autoritaire, autocratique et conservateur».

© La Dernière Heure 2005