La CIA a refusé mercredi de réagir aux informations parues dans le Washington Post, selon lesquelles l'agence de renseignements américaine détient des membres du réseau al-Qaida dans des prisons secrètes en Europe de l'Est et ailleurs. «Nous refusons de commenter», a déclaré à l' AFP un porte-parole de la CIA. Selon le Washington Post de mercredi citant des sources américaines et étrangères informées, ces prisons, surnommées «sites noirs», ont été ouvertes dans huit pays, y compris la Thaïlande, l'Afghanistan et «plusieurs pays démocratiques d'Europe de l'Est», dont les noms n'ont pas été dévoilés pour des raisons de sécurité. La CIA aurait envoyé plus de 100 suspects dans ce réseau secret de prisons.

© La Dernière Heure 2005