Invités pour fêter le centenaire de Sportspress, le président du CIO et l’ex-Anderlechtois ont plongé dans les souvenirs

CENTENAIRE DE SPORTSPRESSBRUXELLES La centenaire du sport belge se porte à merveille : on vous rassure. Ceux qui craignaient que l’association des journalistes belges présente, désormais, plus de rides que d’affiliés en auront été pour leurs frais : oui, Sportspress, désormais son nom de guerre, est toujours prête à s’engager pour une nouvelle bataille de 100 ans.

Car hier, en effet, jour pour jour, puisque sa naissance remonte au 13 juin 1913, la famille belge des journalistes sportifs avait décidé de faire la fête et pour l’accompagner dans ses délires, elle n’avait pas hésité à convier Jacques Rogge en personne. Un président belge du CIO qui, tout au long de son allocution, bien plus chaleureuse que certains de ses discours officiels, n’hésita pas à confier combien les médias ont influé sur son grand amour pour le sport et en particulier l’olympisme. Lui, le Gantois, rappela qu’il avait les mains prises par le journal acheté au quotidien par son papa, puis qu’il avait l’oreille collée au transistor pour écouter Luc Varenne, avant que ses yeux ne quittent pas, dès les J0 de 1960, cette petite lucarne qui lui offrait en direct tant d’exploits. L’émotion qui transpirait de ses mots témoignait de l’estime qu’il vouait et voue d’ailleurs toujours à ces journalistes sportifs qui sont les yeux de leurs lecteurs…

C’est alors que Jan Mulder, plus drôle que jamais, la bouche remplie de bons mots et d’anecdotes comme lui seul peut les servir en public, fit le tour des instants, très riches pour lui, qu’il a pu vivre en pointe de l’attaque d’Anderlecht. Savoureux au possible, le Néerlandais, dans nos trois langues nationales, fit rire l’assemblée avec plus de sel que n’importe quel humoriste professionnel. Bravo à lui, bravo aussi à Jean-Marie Leblanc, autre invité de marque qui fut journaliste sportif avant de devenir directeur de la Grande Boucle, mais surtout bravo à l’équipe dirigeante de Sportspress pour son initiative de fêter cette centenaire avec tant de classe.

Enfin, comment ne pas souligner, pour terminer, le magnifique travail réalisé par Christian Hubert, journaliste à la DH pendant tant d’années, qui a retrempé sa plume dans l’encre pour nous pondre une bible de 100 ans de sport en Belgique…

Philippe Lacourt