La nouvelle équipe féminine évoluera cette saison en division 1

C’est officiel depuis quelques semaines : l’Albert alignera cette saison deux équipes féminines. Une en D1, l’autre en D3. Le fruit d’une vision commune et du déménagement au Tondreau de la section féminine de Belœil, championne en D2 la saison dernière.

Bien que de plus en plus de clubs de D1 se conjuguent désormais au féminin, rien n’obligeait la direction montoise à franchir le pas. “Disons que nous avons saisi une opportunité”, explique Alain Lommers. “Pour une ville comme Mons, et vu la notoriété qu’acquiert peu à peu le foot féminin, il me paraissait important de nous munir d’une équipe de filles. C’est une réflexion que nous menons depuis un an, mais la problématique des terrains nous freinait. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation identique à la différence près que nous avions, cette fois, l’opportunité d’intégrer un club promu en D1.”

Une question revient sans cesse aux oreilles du directeur général de l’Albert : pourquoi Beloeil et pas Nimy, qui fait partie de l’arrondissement montois ? “Le contact a tout simplement été meilleur avec Beloeil, représenté par Nathalie Deswez, que nous avons rencontrée lors d’une journée réservée au foot féminin. Et puis, on parle de D1 !”

Désormais , l’équipe de Beloeil est de l’histoire ancienne. Les RAEC Mons Ladies évolueront sous le couvert du matricule 44, avec les mêmes maillots que Nicaise et Cie. La D1 (synthétique) et la D3 (terrain C) joueront le samedi à 17 h, à domicile quand l’Albert évoluera à l’extérieur et vice versa.

“Budgétairement, la section féminine a également été intégrée à notre gestion, de la même façon que Nathalie Deswez fait désormais partie de notre organigramme.”

Les Ladies montoises débuteront leur saison le 1er septembre face à Beveren-Sinaai. Les abonnées pourront assister à leurs rencontres gratuitement.

K. C.

Les RAEC Mons Ladies ont été présentées en grandes pompes lors de la journée portes ouvertes.avpress