Herstal On ne pouvait passer à côté de cet engin, sans citer un passage du Moto magazine du 23 avril… 1953. Preuve s’il en est que la 500 Atlantic n’est pas une vaine invention… “Il arrive que l’essayeur, une fois descendu de sa monture, se trouve dans la stricte obligation de noter ses impressions, de les rédiger tout de suite, de façon positive et définitive. Ce ne fut point le cas avec l’Atlantic, en ce sens que les impressions qu’elle laisse sont d’un genre tout à fait durable, aussi durable que se sont effectivement avérées ses qualités […] En outre, sa vitesse de croisière fait de la 500 Atlantic une randonneuse de premier ordre, mission dans laquelle elle est assistée de façon remarquable par une tenue de route dont l’évocation n’est pas vaine littérature, et des freins sur lesquels on peut compter, quel que soit l’état du sol”.

M. B.