Le Brabançon peine à respirer mais est confiant pour le National et le Tour

Même s’il faisait la grimace à l’arrivée, Jurgen Roelandts s’est rassuré, hier, sur l’étape reine du Ster ZLM Toer. Pas au niveau de sa forme, qu’il sait bonne. Mais au niveau de ses blessures. Car le Brabançon est lourdement tombé, vendredi, dans l’amorce du sprint mené pour Greipel (“André a été à deux doigts d’y passer aussi”, raconte le directeur sportif de Lotto-Belisol Bart Leysen).

Bien écorché sur le flanc droit, Jurgen Roelandts est surtout touché aux côtes. “Il a passé des radios vendredi soir et n’a rien de cassé”, précise encore Bart Leysen.

L’ancien champion de Belgique est néanmoins parvenu à rester au contact du premier groupe. “Cela a été, même si j’étais un peu bloqué pour respirer”, explique-t-il. “J’ai reçu un gros coup, il me faut un peu de temps pour récupérer. Mais ce ne sera pas un problème pour le Championnat de Belgique ou pour le Tour de France. Je pense que tout va rentrer dans l’ordre. Les muscles sont touchés, je vais faire de la kiné pour soigner cela. Mais la condition est vraiment bonne”.

Malgré ses blessures, il va continuer l’épreuve, ce dimanche.

J. Gil.