L'heure dans le centre passe de 0,5 à 1 €

NIVELLES La mesure, discutée il y a quelques semaines au conseil communal, entrera en vigueur à la rentrée: les horodateurs en fonction dans le centre-ville et dans la rue de Namur se montreront deux fois plus gourmands. Le tarif du stationnement est en effet modifié à la hausse, passant de 0,5 euro à un euro pour une heure. De quoi sans doute ajouter de l'attractivité aux parkings de dissuasion situés à proximité de la Grand-Place, comme celui de l'ancienne gare du Nord

Ce n'est pas l'efficacité du système tel qu'il est pratiqué actuellement qui est en cause. Les chiffres communiqués par le biais du bulletin communal officiel montrent que depuis le mois d'octobre 2003, lorsque la ville a recommencé à contrôler le stationnement, les automobilistes sont plutôt coopérants. Lorsqu'une invitation à payer est apposée sur le pare-brise d'un distrait qui a oublié d'alimenter l'horodateur, 85% des gens paient les 15 euros de redevance. Et 3% le font lorsqu'ils reçoivent un rappel. Pour le solde, la suite peut se jouer devant la justice puisque la ville a engagé un avocat pour défendre ses intérêts dans ce domaine. Au niveau de la lutte contre les voitures ventouses en tout cas, le résultat est visible.

Pour le bourgmestre, l'augmentation en réalité se justifie par une volonté de s'aligner sur le tarif des autres villes, et surtout de maintenir le service en équilibre: un troisième agent communal affecté au contrôle du stationnement doit entrer prochainement en fonction, ce qui va évidemment coûter plus cher. Ce renfort des deux agents en fonction est justifié par l'extension de leur mission lorsque les zones bleues seront effectives (pour le mois d'octobre, espère-t-on à l'hôtel de ville), mais aussi pour que les patrouilles s'effectuent toujours à deux.

En effet, il n'est pas rare que les agents communaux soient pris à partie verbalement, et parfois copieusement insultés. A ce niveau, le maïeur aclot, interpellé par les mandataires CDH, s'est aussi engagé à les faire bénéficier d'une formation leur permettant de faire face à des situations de conflit.

Si le coût du stationnement augmente, la durée maximale autorisée fait de même. On pourra laisser sa voiture 4 heures d'affilée devant l'horodateur à condition d'y avoir mis 5 euros.

© La Dernière Heure 2004