Christos Doulkeridis (Ecolo), a décidé de développer cette formation qui donne de l’emploi aux jeunes bruxellois

Alors que la lutte contre le chômage des jeunes est l’un des enjeux prioritaire du gouvernement bruxellois, une telle section où 100 % des élèves sont engagés à l’issue de la formation, est une véritable aubaine. Christos Doulkeridis (Ecolo), ministre -président de la Cocof en charge de l’Enseignement l’a bien compris et compte bien développer cette section dans les prochaines années.

En outre, cette 7e qui forme aux métiers de prévention et de la sécurité est un tremplin idéal vers les épreuves de sélection de la police (Elle double la chance de réussite alors que seul 10 % des candidats réussissent les tests). Le ministre-président va donc intensifier les collaborations avec l’école de police voisine de l’Institut Emile Gryzon au Ceria. Des infrastructures seront partagées et des exercices communs seront organisés. Une bonne manière estime aussi Christos Doulkeridis, de “corriger la sous-représentation des Bruxellois dans la police”. En effet, seul 8 % des policiers qui travaillent à Bruxelles habitent la région.

“Les métiers de la ville sont en pleine expansion. Se sentir en sécurité est droit fondamental dont doivent pouvoir disposer tous les Bruxellois”, conclut-il .

N. G.