Ils ont été saisis par la SPA qui a aussi trouvé deux chèvres mortes dans une brouette

BIEN-ÊTRE ANIMALCHÂTELET Un cas de maltraitance animale particulièrement scandaleux a obligé la Société Protectrice des Animaux de Charleroi à intervenir, ce vendredi à Châtelet.

Il y a une dizaine de jours, des inspecteurs de la SPA étaient descendus à la rue de la Blanchisserie pour donner un sérieux avertissement au propriétaire de sept équidés élevés dans une ancienne buvette d’un club sportif.

Les cinq poneys, le cheval et l’âne ne bénéficiaient pas de nourriture en suffisance et présentaient des signes évidents de malnutrition. Contactée par la SPA, l’inspection vétérinaire a mis en demeure la propriétaire de régler ce problème et de placer une clôture.

“Malgré cet avertissement, rien n’a été fait, commente Franck Goffaux, le directeur de la SPA carolo. Ce vendredi, l’inspection vétérinaire et la police locale de Châtelet sont revenus sur place et ont constaté que les équidés n’avaient ni à manger, ni à boire et que leur litière n’avait pas été changée depuis la dernière visite. Qui plus est, deux chèvres mortes ont été retrouvées dans une brouette. Cette situation était inadmissible.”

Poneys, âne et cheval ont donc fait l’objet d’une saisie conservatoire et ramenés au refuge de Mont-sur-Marchienne, qui dispose de boxes spacieux et confortables, pour y être soignés.

Un procès-verbal a été dressé à l’encontre la propriétaire et transmis à l’inspection vétérinaire qui décidera de l’avenir de ces animaux.

“Si la SPA n’intervenait pas, il y a de grandes chances qu’ils seraient tous morts de faim ou de soif, poursuit Franck Goffaux. Vu la situation, il y a donc peu de chances qu’ils soient rendus à leur propriétaire.”

F.D.