Les musiciens belges inspirent les créateurs

de mode. Ainsi les Anversois de Vive la Fête!, en live au défilé de Chanel

BRUXELLES Plus que jamais, la mode s'encanaille au contact des rebelles du rock et de la pop. Les univers des fringues et des notes se mariant naturellement devant l'autel de l'attitude, du look. Bono, du groupe U 2, s'affiche dès qu'il le peut avec son créateur anversois favori, le punky Walter Van Beirendonck.

Les membres belges de Hooverphonic, Alex Callier en tête, ne jurent que par les stylistes nationaux, à commencer par Xavier Delcour.

Stef Kamil, le chanteur androgyne de Zita Swoon et ex du groupe de rock majeur dEUS, lui aussi né dans le vibrant vivier artistique de la Métropole, défile pour Ann Demeulemeester et Van Beirendonck. Mais il envisage de créer à son tour sa ligne de vêtements. Ne trouvant pas de fripes masculines à la démesure de sa fantaisie, il compose lui-même sa colorée garde-robe qui fait sensation à chacune de ses apparitions scéniques.

Autre élément de la bande à Tom Barman, le bassiste Danny Mommens cultive depuis toujours le goût des frusques et des jupes qui rafraîchissent les trop rectilignes rayonnages mâles. Pas étonnant, dès lors, de constater qu'avec son groupe parallèle Vive la Fête! - où sa pulpeuse compagne platine Els Pynoo donne de la voix -, il est l'homme hype du moment dans les milieux modeux et show-biz parisiens.

D'autant que VLF chante en un français coloré d'accent flamand des sucreries plus décadentes que candides façon Gainsbourg période Les sucettes. Els et Danny, également très marqués par ces années 80 chères aux créateurs de mode, reprennent d'ailleurs le Je t'aime, moi non plus de Gainsbarre.

Invité samedi par Caroline au Bal de la Rose, à Monaco, - où se trouvait aussi Karl Lagerfeld - Vive la Fête! multiplie les prestations pour les fashion addicts. La semaine dernière, le groupe a rythmé de son style décalé le défilé de prêt-à-porter automne/hiver 2002-2003 griffé Chanel. Ce choc des cultures pour les clientes classiques fidèles à Coco sera immortalisé via un film mondialement distribué. Dans la foulée de cette seconde collaboration avec le couturier Lagerfeld, qui n'en finit plus de clamer son amour pour VLF, qui invite le groupe à ses fêtes privées et qui a signé les photos du couple leader pour la publication new-yorkaise V Magazine, Danny Mommens offrait un DJ set à la Colette party, soirée organisée par le très branché magasin de vêtements parisien... Vive la Fête! - dont le nouveau single Je suis là vient de sortir - avait déjà collaboré à la compilation que le haut lieu de la fringue avait publiée en octobre dernier.