BRUXELLES Dimanche dernier, les Français résidant à l'étranger étaient appelés aux urnes pour élire leurs représentants à l'Assemblée des Français de l'étranger (AFE). En Belgique, 6.900 des 53.000 électeurs potentiels se sont rendus aux urnes (13 %), afin d'élire six des 155 conseillers siégeant à l'Assemblée. L'AFE est présidée par le ministre des Affaires étrangères Philippe Douste-Blazy.

Quatre candidats ont été réélus en 2006 : Pierre-Yves Leborgne (Association Démocratique des Français de l'Etranger-ADFE), Jean-Jacques Rateau (ADFE), Gabrielle Théry-Monseu (Union des Français et Françaises de Belgique-UFFB) et Alexandre Laurent (UFFB). Deux nouveaux conseillers représenteront également les intérêts des Français de Belgique, Francine Bougeon-Maassen (ADFE) et Georges-Francis Seingry (Rassemblement des Français de l'Etranger (RFE).

À l'issue du précédent scrutin, les libéraux avaient obtenu 3 sièges, les socialistes 2, et 1 conseiller avait obtenu un siège comme indépendant. "Les résultats de 2006 montrent une parité entre la gauche et la droite, puisqu'il y a 3 élus ADFE, sympathisants de la gauche et 3 élus de droite, de l'UFFB et du RFE", note-t-on à l'Assemblée des Français de l'étranger.

V. S.