SPRIMONT: Beltitane; Franchi (71e Delville), Lebe, Verbeeren, Piron; Chauveheid, Habets, Samray, Feyen (71e Burette); Gdowski (90e+3 Mbuyi), Calli.

WALHAIN: Couchie; Henry, Woos, Vangest, Servais (52e Zecchini); Degreef (88e Mafucci), Hochstenbach, Devuyst, Bojovic (65e Ponthiere); Averna, Deroos.

ARBITRE: M. Lavigne.

AVERTISSEMENTS: Piron; Deroos.

LES BUTS: 26e Averna (0-1), 47e Henri (0-2), 50e Chauveheid (1-2), 57e Verbeeren (2-2).

SPRIMONT Le match de samedi soir opposant Sprimont à Walhain, a confirmé le niveau affiché par les deux équipes depuis le début de saison. Côté local, les hommes d'Etienne Delangre sont toujours convalescents. «Ce fut un match qui aurait pu tourner pour l'un ou l'autre. En première période, malgré plusieurs occasions, nous avons vu un Sprimont très mauvais. Puis, mes hommes furent menés très vite zéro deux et commencèrent à réagir et à jouer un peu mieux pour revenir au score. On a vu une évolution ce soir mais on est encore loin de ce que l'on doit produire» , analysa le coach local. Côté visiteur, les hommes de René Hidalgo sont toujours en pleine phase de reconstruction. «Je pense qu'avec un brin de chance, nous aurions pu revendiquer les trois points, samedi. Nous avons fourni une bonne prestation, surtout au niveau de l'entrejeu. Mais c'est un peu normal que l'équipe progresse de semaine en semaine car je récupère petit à petit certains joueurs, et qu'ils commencent à assimiler ce que je leur demande», commenta l'entraîneur brabançon. Toujours est-il que les deux phalanges restent les deux mauvais élèves de cette série et qu'il ne faudra plus trop tarder à montrer autre

© Les Sports 2005