Les enquêteurs sont sur la piste d’une association secrète druidique d’extrême droite. Les fouilles s’intensifient

TUERIES DU BRABANT HAACHT Les fouilles en cours depuis lundi à Haacht (Brabant flamand) dans l’enquête sur les Tueries du Brabant, concernent des lieux occupés dans les années 1980, à l’époque des tueries, par une association secrète d’inspiration celte, l’ASBL Yggdrasil, et l’homme qui la dirigeait : Herman W., un activiste d’extrême droite.

Les policiers s’acharnent dans la piste de l’extrême droite avec relents d’ésotérisme.

Ces nouvelles fouilles s’inscrivent dans la suite des perquisitions de février, qui avaient visé les anciens d’un autre groupuscule néonazi dissous, le Westland Newpost. Les deux étaient en lien : Yggdrasil a compté dans ses rangs plusieurs membres du WNP.

Dans l’enquête sur les tueries, la piste Yggdrasil a été suivie entre mars et juillet 1989.

Si elle n’est pas neuve, la juge Martine Michel et la Cellule Brabant wallon veulent fermer des portes, s’assurer qu’on n’est pas passé “à côté de quelque chose”.

Depuis 48 h, ils recherchent, dans les bois de Wilde Heide, à Haacht, des restes humains, des armes, tout indice en lien avec les tueries qui, de 1982 à 1985, ont fait 28 victimes tuées.

Plus secret que le WNP, Ygg-drasil, c’est un cocktail puant d’idéologie nazie et d’ésotérisme celte sur la supériorité de la race blanche. Herman W. vient du VMO des années 70, du temps de Bert Eriksson.

Son nom apparaît dans l’enquête sur les tueries via le WNP et le double meurtre de la rue de la Pastorale à Anderlecht.

On apprend que W. a fait partie de l’Union nationale-socialiste, tout un programme. Qu’il a quittée pour créer Hagal, qui deviendra Ygg-drasil, en français : l’Arbre de vie ou l’Arbre-Monde.

À Wilde Heide, les voisins gardent 30 ans plus tard le souvenir d’étranges réunions druidiques, les nuits de solstices.

Paul Latinus (retrouvé “suicidé” à Court-Saint-Etienne, en 1984) a fréquenté Yggdrasil, comme les deux Michel, L. et B., et l’ancien Waffen SS belge Karel de Lombaerde.

La police se procure la liste des 207 membres d’Yggdrasil en mars 1989. Herman W. subit plusieurs auditions entre le 1er juin 1989 et le 18 juillet 1989. Ses agendas sont saisis, ses notes également.

Le 25 suivant, le siège d’Ygg-drasil à Haacht est perquisitionné.

Les enquêteurs retiennent qu’Herman W. a été chauffeur de taxi à Bruxelles, ce qui peut avoir son importance : deux victimes singulières des tueries sont des chauffeurs de taxi.

Jose Vanden Eynde tué le 22 décembre 1982 à l’Auberge du Chevalier à Beersel – assassinat sans mobile apparent, le vol semblant un prétexte.

Et son collègue Constantin Angelou, disparu à la gare du Midi le 10 janvier 1983 et retrouvé à Mons dans le coffre de son taxi. En 1978 et 1979, Angelou et Vanden Eynde roulaient pour la STI, Société des taxis indépendants, souvent au départ du Midi… exactement comme Herman W. qui lui roulait pour Autolux. Hasard ?

Depuis 48 h, les hommes de la protection civile défient la pluie à Haacht et trient au passoir des mètres cubes de terre.

L’endroit est inhabité “depuis 2004”. Les voisins trouvaient “bizarres” ces gens “très proches de la nature” et qui “ne parlaient à personne”. Ils s’interrogeaient : de quoi vivaient-ils ? On leur trouvait “l’air d’une secte”. On a été content quand ils sont partis, “il y a 8 ans”.

C’est la course contre le temps. Dans trois ans et demi, c’est la prescription. Tant d’années après, la détermination de la juge et de ses enquêteurs carolo fait plaisir à souligner.

Gilbert Dupont

Des enquêteurs ont fouillé les bois de Wilde Heide, dans le cadre des Tueries du Brabant. JCguillaume

Les enquêteurs cherchent des restes humains, des armes ou tout autre indice utile.jcguillaume