Un empoisonneur, nommé aquabomber, sévit en Italie depuis plus d'un mois et plusieurs de ses victimes ont été hospitalisées après avoir bu à des bouteilles d'eau minérale dans lesquelles avait été injecté un produit nocif. Toutes les hypothèses sont envisagées, de l'acte d'une personne dérangée à un sabotage industriel ou de l'écoterrorisme. La dernière victime est une infirmière de 30 ans, prise de malaises samedi après avoir bu une bouteille d'eau minérale achetée dans un distributeur automatique de l'hôpital de Gallarate, à Varèse (Nord).

© La Dernière Heure 2003