charleroi Depuis les trois coups de ce mercato, plusieurs joueurs ont déjà viré de bord : “Je suis très content que Durieux et Atasever aient fait le bond du FC Charleroi à l’Olympic. Ce sont des garçons doués, qui vont rester dans la région”, se félicite Marcel Gevaert.

Luca Giuliani a lui aussi rallié la Neuville, mais en provenance du Sporting : “C’est assez rare que les jeunes du noyau Espoirs acceptent de reculer jusqu’en promotion. Même dans le cadre d’un prêt. Ils ont l’impression de toucher au but, et ne veulent pas faire un pas en arrière”, regrette Charles Beugnies.

De son côté, Pierre-Yves Hendrickx ne verrait pas d’un mauvais œil le fait de prêter l’un ou l’autre élément à ses voisins : “C’est très dommageable que l’idée de faire jouer les équipes réserves en D3 et en promotion ait avorté. De ce fait, nous allons devoir trouver des solutions pour nos meilleurs jeunes. Il faut qu’il trouve du temps de jeu. Ce n’est qu’en se frottant à la compétition qu’ils pourront réellement s’aguerrir.” Mais l’ascenseur peut également marcher dans l’autre sens : “Heppignies a depuis toujours été un excellent vivier. Nous espérons que cela va continuer. De notre côté, il est temps de remettre toute une structure en place. Tout reprendre depuis le départ. Cela va mettre du temps, mais nous y arriverons.”

G.Ben