LA LOUVIÈRE

Une enquête dans le cadre de la première journée des sciences

ÉDUCATION On se croirait en plein milieu de la troisième saison de 24 h chrono. L’institut provincial d’enseignement secondaire Léon Hurez sera le théâtre, le 12 mai, d’un attentat bactériologique. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une menace, mais du thème de la première journée des sciences organisée par l’IPES.

“On sait que le secteur des sciences est peu porteur chez les jeunes; dès lors, il semblait opportun d’organiser une activité pour provoquer un engouement. Nous avons voulu donner à l’activité un caractère ludique”, commente Valérie Van der Osieren, professeur à l’IPES.

L’imagerie liée aux séries télévisées telles que Les Experts était une évidence. Les étudiants du secondaire joueront les laborantins, les élèves du primaire, invités à participer en tant qu’enquêteurs.

“On simule un attentat bactériologique, on leur donne les clés pour résoudre l’enquête. Les classes vont se succéder dans les différents labos au cours de la journée. Ils seront mis en présence d’expériences au cours desquelles ils se familiariseront avec les analyses ADN, à l’encre invisible, à l’analyse de sang, aux portraits robots, aux empreintes digitales.”

Cette journée a été imaginée au profit des élèves de la section pharmacie. Ceux-ci participent chaque année au concours de la Maison de la laïcité. Pierre Delplace, leur professeur, aurait toujours des idées originales. “Il fallait trouver un alibi pour les enquêtes.”

Huit classes de primaires sont attendues. Des ateliers auront lieu le matin et l’après-midi. Infos : 0476/94.09.29.

F. Sch.