W.E. fait naître une passion pour l’Europe des années 30

RÉSUMÉ. Londres, 1936. Pour pouvoir épouser l’Américaine Wallis Simpson (Andrea Riseborough), déjà deux fois divorcée, le roi Édouard VIII d’Angleterre (James D’Arcy) est contraint d’abdiquer, quelques mois seulement après le début de son règne. Ils s’aiment mais leur histoire d’amour, interdite, est très mal vue dans la société. New York, 1998. Malheureuse dans son mariage, Wally Winthrop (Abbie Cornish) est obsédée par le dernier amour du roi d’Angleterre Édouard VIII. Wally passe ses journées à l’exposition qui précède la vente aux enchères des objets ayant appartenu au duc et à la duchesse de Windsor. Wally découvre alors peu à peu ce qu’a été la vie de Wallis.

(((((

NOTRE AVIS . On ne peut qu’être subjugué par ce film pourtant descendu par les critiques. Avec W.E., Madonna a su mettre de la magie, de la beauté, dans l’histoire d’amour, intemporelle, entre ces deux personnages historiques qu’ont été Wallis Simpson et Édouard VIII. Les Anglais eux-mêmes ont admis que la Madone n’avait commis (presque) aucune erreur dans la reconstitution de cette belle histoire d’amour du XXe siècle. Les décors, somptueux, sont à couper le souffle : Madonna a su sans problème mettre ses connaissances de l’art et de la mode au profit de son petit bijou de film. L’actrice qui joue la sombre et pétillante Wallis Simpson porte des robes à se damner – plus de 80 tenues différentes – tandis que les endroits dans lesquels le film a été tourné ont minutieusement été choisis par Madonna qui a réussi à ce que certaines scènes soient tournées dans la résidence de la famille royale britannique. Si elle se sent avoir de réelles affinités avec Wallis Simpson, Madonna a quelque peu fait passer le personnage d’Édouard VIII au second plan, afin de laisser la place à une héroïne contemporaine, Wally. Leurs histoires s’entremêlent, faisant naître en nous une passion pour cette Europe d’avant-guerre.

Lud. N.

W.E.

Drame/romance

Réalisé par Madonna

Avec Abbie Cornish, Andrea Riseborough, James D’Arcy, Oscar Isaac

Durée : 1h59

www. WE-MOVIE.com