Si au départ de son développement le coq dispose d’un appareil reproducteur tout à fait classique, l’animal a l’étrange habitude de le perdre par la suite. Son pénis disparaît. Pourquoi ? Des biologistes pensent avoir une idée du comment, pas encore du pourquoi. Ils ont isolé un gène particulier, présent chez le coq, mais pas auprès d’autres espèces. Cette particularité génétique serait la cause de la mort des cellules de l’organe reproducteur, une mort programmée en quelque sorte. Quant au pourquoi, le mystère reste entier. Mais il n’est pas exclu que cette découverte ouvre de nouvelles pistes.