Les chercheurs ne s’attendaient pas à cette découverte : un squelette de néandertalien vieux de 120.000 ans montre des traces d’une tumeur cancéreuse (une dysplasie fibreuse). Jusqu’alors, une telle maladie n’avait jamais été vue que sur un squelette datant d’il y a 4.000 ans. Pour autant, les chercheurs ne se prononcent pas sur l’impact qu’à pu avoir la tumeur sur la santé du néandertalien.