BRUXELLES Vous avez envie de vous immerger dans l'atelier d'un luthier tout en mangeant sur le pouce ? Dans ce cas, le resto-bar Lebeau Soleil, situé au 25-27 rue de Rollebeek au Sablon, est tout indiqué. Là-bas, on vous servira bien entendu une chope fraîche ou un petit crème mais vous pouvez y découvrir le travail quotidien d'un luthier.

Ioannis Kollias, le patron et aussi l'inventeur de ce concept original, il faut le reconnaître, s'est d'abord lancé dans la restauration. Bien avant de se passionner pour la musique et, plus particulièrement, dans la fabrication de violons.

"J'ai découvert cet instrument alors que j'avais déjà plus de 30 ans. Mon professeur de musique m'a fait visiter son atelier de luthier, se remémore le patron des lieux. C'est comme si un virus vous envahissait. J'ai décidé à ce moment-là de changer de vie pour pouvoir faire ce dont j'avais vraiment envie."

Après avoir suivi une formation, Ioannis a donc saisi sa chance en inaugurant, en 2003, son établissement Lebeau Soleil. Chez lui, vous pouvez vous sustenter tout en assistant à la fabrication ou la restauration d'un violoncelle, d'une contrebasse et même d'archets ou de guitares classiques ou folks.

Ioannis est entouré d'une belle équipe de avec quatre personnes, dont un luthier indépendant d'origine écossaise.

Et tout ce beau monde a pas mal de projets pour les années à venir. Ces passionnés veulent tout d'abord réduire progressivement la petite restauration pour se concentrer sur le tea-room et le one-bar avec des concerts qui seront prévus en soirée.

II est aussi question d'agrandir l'atelier de lutherie : "Les gens se montrent particulièrement intrigués par cette profession", confirme Ioannis Kollias.

Le rêve ultime ? Se consacrer entièrement à la lutherie en créant un atelier regroupant la confection d'instruments en tous genres.

En attendant, la clientèle peut profiter d'une petite restauration mijotée en musique.

Nicolas Thiry Infos au 0479/42.03.82

Ioannis Kollias est restaurateur et luthier. Son établissement Lebeau Soleil, situé à un jet de la place du Sablon, permet de manger sur le pouce et de se faire restaurer ou fabriquer son violon. (pirard)