Après les chefs de la filière, quatre ans ferme pour l’encaisseur

TRIBUNAL BRUXELLES Le tribunal correctionnel a condamné Kiril Bozhanov, un ressortissant bulgare de 39 ans et détenu à Forest, à quatre ans de prison ferme pour proxénétisme. Il était membre d’un réseau international et surveillait 15 prostituées identifiées.

Les victimes ont été exploitées sexuellement, entre octobre 2004 et octobre 2006. Les autres membres du réseau ont déjà été jugés et condamnés à des peines plus sévères encore.

C’est le 18 mars 2005 qu’une maison d’accueil a averti la police de ce qu’une victime de la traite des êtres humains s’était réfugiée chez elle et qu’elle sollicitait de l’assistance. Une information fut de suite ouverte. Elle révéla que Milen Kostov surveillait et relevait les gains de jeunes prostituées bulgares.

L’interrogatoire de la première plaignante et d’une deuxième victime fit vite comprendre aux enquêteurs qu’ils avaient levé un réseau international très important, dirigé notamment par Radostin Stoyanov, surnommé Radi et par Evelin Dimov. Le dossier fut mis à l’instruction le 2 novembre 2005 et une commission rogatoire internationale fut diligentée en Bulgarie. Les enquêteurs synthétisèrent le dossier, reprenant l’organigramme et le fonctionnement de l’organisation.

De fil en aiguille , les policiers identifieront les 15 victimes. La grande majorité d’entre elles ont collaboré à l’instruction, décrivant le réseau et le rôle de chacun. Il est apparu que Bozhanov a été mandaté, dès mai 2005, pour relayer Kostov, permettant à ce dernier et à d’autres de se tapir dans l’ombre. Après avoir longtemps nié, le prévenu a avoué. Chaque semaine, il remettait les recettes à un chauffeur de bus qui partait de Bruxelles pour Sofia.

Jean-Pierre De Staercke