Comme un chef. La sauce prend entre Jean Reno et Michaël Youn

RÉSUMÉ. Véritable institution dans le monde de la gastronomie traditionnelle, Alexandre Lagarde pédale dans la choucroute pendant que son moral s’enfonce dans le kouglof. Lâché par le fils de son actionnaire principal plus porté sur la cuisine moléculaire, il lui faudrait un petit miracle pour conserver sa troisième étoile. Or, le seul assistant qu’il parvient à engager exerce le métier de… peintre. Et c’est une tête brûlée ! Pourtant, Jacky Bonnot n’est pas aussi toqué qu’il en a l’air : il connaît par cœur toutes les recettes de Lagarde et ne transige pas avec la moindre trahison gustative.

(((;;

NOTRE AVIS. Sur cette base-là, on s’attendait à un petit snack humoristique dans le moule des émissions de télé-réalité culinaires à la mode, voire à un plat réchauffé à l’arrière-goût d’Aile ou la cuisse. Bonne surprise : sans aller jusqu’à offrir un feu d’artifice de saveurs ou titiller nos papilles jusqu’à l’extase, après une mise en bouche lente et plutôt fastidieuse, le duo Jean Reno – Michaël Youn trouve le bon assaisonnement pour confectionner une comédie aigre-douce assez appétissante.

Imposant derrière les fourneaux, Jean Reno s’inscrit avec bonheur dans sa propre tradition de leaders sûrs d’eux, à l’autorité naturelle. Michael Youn, plutôt classifié provocateur, surprend par contre totalement dans un registre quasi-enfantin de surdoué têtu et idéaliste. Aucune trace de cynisme ou d’humour potache dans son jeu. La passion des bons petits plats transpire de chacun de ses gestes, de ses colères ou de ses attitudes.

Les contrastes du duo servent à merveille des dialogues plus percutants et originaux que les rebondissements du scénario. À l’arrivée, cette comédie trois étoiles permet de se pourlécher les zygomatiques. Et on aime ça.

P.L.

Comme un chef

Comédie

Réalisé par Daniel Cohen

Avec Jean Reno, Michaël Youn, Julien Boisselier

Durée 1 h 25