La part des anges. Un Ken Loach aux saveurs délicates

COMÉDIE SOCIALE LA PART DES ANGES RÉSUMÉ. Grâce à l’éducateur chargé de surveiller ses travaux d’intérêt général, Robbie se découvre une passion pour le whisky. Qu’il met à profit pour tenter de réaliser une arnaque dans la plus prestigieuse distillerie d’Écosse. Mais rien ne sera possible sans ses amis de galère, pas nécessairement les personnes les plus futées de Glasgow.

((((;

NOTRE AVIS. Le whisky pour échapper à la misère. Il fallait oser. Esprit frondeur s’il en est, Ken Loach aborde ce sujet avec légèreté, esprit et tendresse pour transformer un point de départ provocateur en une délicieuse comédie typiquement british, aussi improbable que réaliste. Les situations loufoques désamorcent la violence des premières scènes, les dialogues absurdes à la limite de l’irrésistible crétinerie éclipsent la grisaille des décors, si bien que cette plongée dans les quartiers défavorisés de Glasgow se transforme progressivement en un conte de fées moderne sur fond de tradition alcoolisée.

La part des anges renvoie d’ailleurs d’abord au whisky, puisque c’est ainsi que se nomme le volume de boisson qui s’évapore pendant le vieillissement en fût. Mais il garde tout son sens à propos des chômeurs, ces hommes qui disparaissent des statistiques et de la société comme s’il s’agissait d’un phénomène normal.

C’est cela, la force de Ken Loach : aborder des thèmes difficiles, dérangeants même, par le biais de l’humour et de la légèreté, avec des angles foncièrement originaux, pour amener chacun à se prendre de sympathie pour les protagonistes et, dès lors, réfléchir différemment sur leur vie. Et le sort qui leur est réservé. Aucun point de vue n’est imposé, aucun angélisme ne vient manipuler les spectateurs : le parti-pris du rire suffit largement à revisiter les clichés les mieux ancrés.

Cinéphiles ou fans inconditionnels des divertissements grand public se retrouveront dans cette comédie merveilleuse qui fournit une grande part de bonheur.

Patrick Laurent

La part des anges

Comédie sociale

Réalisé par Ken Loach

Avec Paul Brannigan, John Henshaw, Gary Maitland

Durée 1h41

Une délicieuse comédie sur le whisky. Enfin, surtout sur celui qui disparaît…cinéart