3.000 kilos de cresson seront produits chaque année sur le site laekenois

PATRIMOINELAEKEN La Reine Paola a assisté ce mercredi à l’inauguration d’une cressonnière sur une ancienne tranchée ferroviaire située entre les avenues Van Praet et des Croix du Feu, à Laeken. Ce n’est pas vraiment une nouveauté mais plutôt un grand retour puisque du cresson avait déjà été cultivé à cet endroit durant presque 70 ans dès l’entre-deux-guerres par Netteke Cresson (!) et sa famille.

La visite de cette cressonnière a donné l’occasion de rouvrir une page de l’histoire de notre pays. Car si cet espace agricole a pu voir le jour sur ce site, c’est grâce au Roi Léopold II qui souhaitait relier le Palais royal à la gare du Nord par une ligne de chemin de fer. À sa mort, le projet a été abandonné mais les déblais importants dus aux travaux ont modifié la nature des lieux et rendu le sol marécageux. Ces nouvelles conditions ont permis l’implantation du cresson de fontaine.

Cette plante potagère pousse uniquement dans l’eau courante pure. “Il s’agit de cresson royal puisque le site est alimenté par les eaux de sources du Domaine royal”, a plaisanté la ministre bruxelloise de l’Environnement, Evelyne Huytebroeck (Écolo), qui se trouve à l’origine de ce projet d’agriculture biologique. En fonction de son stade de croissance, le cresson a besoin de différents niveaux d’eau. “Le système hydraulique a été restauré et amélioré par Bruxelles-Environnement pour faciliter la production”, a indiqué la ministre.

Ce projet présente aussi une dimension sociale puisque l’exploitation de la cressonnière a été confiée à la ferme Nos Pilifs qui prévoit de produire quelque 3.000 kilos de cresson par an. Trois personnes de cette entreprise de travail adapté sont dès lors devenues cressiculteurs.

Récolté durant le mois de juin, le cresson de fontaine cultivé à Laeken est déjà disponible dans l’épicerie de Nos Pilifs et sur son site de vente en ligne.

Pa. D.

en savoir plus Ferme Nos Pilifs Trassersweg 347 – 1120 Bruxelles Tél. : 02/262.11.06