L’école Les Fantastiques accueillera des ados autistes dès le 2 septembre

ENSEIGNEMENTLOUVAIN-LA-NEUVE Timothée et Dzan, deux Fantastiques, pourront enfin entrer dans une école adaptée, le 2 septembre, à Louvain-la-Neuve. Une école dont ils ont déjà pu découvrir les locaux : actuellement deux appartements situés à la rue de l’Hocaille, dimanche dernier.

Cette école, leurs parents et beaux-parents leur en parlent depuis des mois. Ce sont eux aussi des Fantastiques, au même titre que l’enseignant de l’école.

Rassemblés dans l’ASBL Les Fantastiques créée en février 2013, tous ont en effet porté ce projet de nouvelle école (privée mais sans minerval) à bout de bras, affrontant les déceptions et les obligations de recadrer leur projet, afin de trouver une solution pour Timothée, jeune dysphasique qui présente des traits autistiques, ainsi que pour Dzan et d’autres jeunes âgés entre 12 et 15 ans qui les rejoindront prochainement.

L’école, qui compte actuellement trois inscrits, peut en effet accueillir six élèves répartis en deux classes, lors de cette rentrée 2013. Six élèves qui doivent avoir un profil spécifique et un niveau pédagogique (entre la troisième et la cinquième primaire) précis, afin de garantir la cohérence du projet.

“Il a malheureusement fallu faire un choix”, indique Adrienne Legrand, belle-mère de Timothée, 15 ans, pour qui une solution devait absolument intervenir, avant qu’il ne soit déscolarisé. “Timothée ne peut en effet plus rester en primaires, mais les expériences passées dans des écoles de l’enseignement spécial n’ont pas été concluantes, notamment à cause de classes trop grandes alors qu’il est hypersensible au bruit.”

Aujourd’hui, les efforts de tous ces Fantastiques qui ont glané des conseils auprès de l’Escalpade, auprès de la Petite Source à Biez et qui sont parvenus à convaincre des mécènes, afin de couvrir le salaire de l’enseignant et à récolter du matériel pour équiper l’école, ont porté leurs fruits.

“Cette école, c’est un miracle”, commentent les parents. Les élèves – l’objectif est d’atteindre 16 élèves dans les trois ans – auront des cours adaptés, de la logopédie, des rencontres avec un neuro-psychiatre, mais aussi des cours de cuisine, ainsi qu’un éveil moteur (la piscine est à deux pas).

Enfin, les porteurs du projet veulent aussi favoriser les contacts avec les étudiants du cercle de psycho.

Laurence Dumonceau

En savoir plus Infos : 0470/53.31.60

Facebook : www.facebook.com/ecolelesfantastiques