L’East Course du Merion Golf Clubse révèle être un vrai juge de paix

GOLFARDMORE Phil Mickelson occupait la tête de l’US Open à l’issue d’un premier tour qui, fortement perturbé par les orages jeudi, a été bouclé seulement ce vendredi. Le gaucher américain, en quête de son premier succès dans ce deuxième major de la saison, trônait à trois coups en dessous du par suite à sa première carte de 67.

Lefty devait désormais gérer son avantage lors du second tour entamé hier soir (trop tard pour cette édition).

Terminer une nouvelle fois sous le par 70 s’annonçait cependant être une véritable gageure. Si le ciel bleu a fait son apparition au-dessus de la banlieue de Philadelphie – ce qui devrait encore être le cas ce week-end –, il était accompagné d’un vent tourbillonnant. Dans ces conditions, l’East Course du Merion Golf Club s’avère être particulièrement usant pour les concurrents, chaque faute de trajectoire au tee-shot ou lors du deuxième coup se payant cash, vu l’épaisseur du rough et la profondeur des bunkers.

À ce petit jeu, l’Anglais Luke Donald, très régulier dans tous les secteurs du jeu, se retrouvait dans la par à l’issue de ses deux premières parties, tandis que les deux premiers mondiaux étaient un peu plus en retrait. Tiger Woods, en quête d’un premier succès dans un major depuis cinq ans, pointait ainsi à +3 à l’issue du second tour, tout comme Rory McIlroy, en rentrant tous deux les mêmes cartes (73-70).

Et Nicolas Colsaerts dans tout ça ? 4e à l’issue d’un premier parcours bouclé en 69 coups (-1), le Bruxellois de 30 ans avait un bon coup à jouer pour rester dans le Top 10 provisoire. Vu que tous ses adversaires évoluaient au-dessus du par, il a entamé son deuxième tour en deuxième position hier à 15h30 (21h30 belge), toujours en compagnie des Américains Bubba Watson et Dustin Johnson. Mais impossible de savoir pour l’instant s’il jouera encore les premiers rôles ce week-end, son premier adversaire étant tout simplement… le parcours ! À noter que le cut sera probablement fixé à +7 ou +8 samedi matin, lorsque les 156 concurrents en lice auront terminé leur deuxième tour.

Hugues Feron