Il signe le meilleur tempsdes premiers essaisdevant le local Jorge Lorenzo

MOTOGP > GP DE CATALOGNEMONTMELO Les trois principaux prétendants au titre MotoGP 2013, évolueront à domicile ce week-end puisque Lorenzo, né à Majorque, réside à Barcelone depuis plusieurs années, que Pedrosa a passé sa jeunesse juste à côté, à Sabadell, et que Marquez ne vit pas très loin de la célèbre ville catalane, à Cervera.

Relancé par son succès au Mugello, le deuxième après celui du Qatar, Jorge Lorenzo aimerait bien enchaîner sur un tracé qu’il affectionne, en vue de réduire le retard de 12 points qu’il compte sur Dani Pedrosa. En tout cas, il s’est montré friand hier, en s’octroyant le 2e temps des essais à 49 millièmes de seconde de son équipier Rossi. “Renouer avec la victoire en Toscane a eu un effet positif pour moi comme pour l’équipe. Je suis très confiant pour la suite des événements”, déclarait Lorenzo. “Par rapport au Mugello, le circuit de Catalunya est un peu plus lent mais il n’y a pas de passage en première vitesse et cela pourrait nous aider. J’y reste sur deux victoires et je veux me donner à 100 % pour viser la passe de trois.”

Ceci dit, la surprise de cette première journée était à mettre à l’actif de Valentino Rossi, qui a momentanément réalisé le meilleur temps en 1:42.297. De quoi lui permettre de reprendre de l’élan après avoir chuté au Mugello. “Je tiens absolument à être sur le podium en Espagne et je ferai le maximum pour y arriver”, confiait Rossi. Quant à la possibilité de rééditer son somptueux duel de 2009 face à son coéquipier Lorenzo, Rossi en rêve malgré ses paroles placées sous le signe de la plaisanterie : “Peut-être… si Jorge m’attend !”

En attendant, les deux Yamaha sont donc bien là. Mais Dani Pedrosa n’est pas loin. Tout comme Cal Crutchlow. S’ils n’ont pas amélioré leur chrono de la première séance, les deux hommes ont néanmoins conservé un bon avantage sur leurs poursuivants. Alvaro Bautista est à 0.260 du Britannique tandis que Marquez a préféré jouer la prudence, après être tombé à quatre reprises en Italie. Hier, le jeune Barcelonais s’est contenté du 6e temps à une demi-seconde (+ 0.560) de Rossi.

Interrogé sur ses chances d’inverser la tendance ce samedi, Pedrosa est resté réservé dans ses propos : “Difficile de dire si ce circuit sera plus favorable aux Honda qu’aux Yamaha, mais j’espère que ma moto fonctionnera bien et que nous pourrons réaliser une bonne course face aux Yamaha”, confie le premier pilote du HRC.

Jean-Marie Van Rode