Sttellla enregistre une chanson avec des élèves du collège Sainte-Marie

MOUSCRON Hier, quelque 500 élèves de 3e maternelle, de primaires et de 1re rénové du collège Sainte-Marie ont passé une journée inoubliable, puisqu'ils ont enregistré un CD au centre Marius Staquet dont les bénéfices seront reversés aux centres de santé congolais de la Fondation Damien. Une opération qui aura demandé deux mois de répétition. Jean-Luc Fonck a accepté d'interpréter un titre.

Il y a un an, Cyrielle, élève au collège Sainte-Marie de Mouscron réalisait son rêve: rencontrer des enfants comme elle mais qui vivaient différemment. Avec deux instituteurs, elle s'est ainsi rendue dans des centres de santé congolais. Tonci Martic, le joueur croate de l'Excelsior, a été sensibilisé par cette aventure et a suivi les traces de la jeune adolescente. Ainsi est né le projet: Mon école dans la Brousse. Une correspondance a alors été lancée avec le complexe scolaire de Nyota à Kinshasa. Les élèves mouscronnois ont écrit plusieurs poèmes, dont quinze ont été mis en musique pour le CD qui sera mis en vente au collège Sainte-Marie à partir du 12 mai prochain. Aux quinze poèmes est venue s'ajouter une parodie de la chanson A Tahiti de Sttellla, rebaptisée pour l'occasion A Kinshasa. C'est donc tout naturellement que Jean-Luc Fonck a accepté de l'interpréter avec eux: Je suis souvent sollicité. Ma réponse dépend comment ça se passe. Ici, il s'agit d'un projet amusant et utile. C'est quand même exceptionnel que l'on demande à un type qui ne sait pas chanter de venir enregistrer une chanson avec de jeunes enfants!

En Somalie en wagon-lit

Extrait choisi de cette parodie: Nous sommes été en Somalie en wagon-lit. Nous sommes été à Yaoundé en pétrolier. Nous sommes été à Zanzibar en drakkar. Nous sommes été à Bamako en traîneau. Oui mais, vous êtes été à Kinshasa avec votre petit avion. Vous êtes été à Kitambo avec votre mini quatre-quatre.

Si l'enregistrement, orchestré gratuitement par Alain Pierre (l'arrangeur de Coeur de Loup pour Lafontaine, de Maurane, Vaya Con Dios, etc.) s'est très bien déroulé. Tonci Martic s'est contenté de suivre la séance en qualité de spectateur: J'ai été au Congo avec la Fondation Damien. En rentrant, j'ai organisé un apéritif à l'Excelsior dont les bénéfices ont été reversés aux centres de santé congolais. Il faut se rendre là-bas, pour se rendre compte vraiment de la situation, ce n'est pas la même chose qu'à la télé. 1.000 F ici valent beaucoup plus là-bas! C'est pourquoi plusieurs joueurs de Division 1 se sont réunis il y a quelques mois à Bruxelles, pour mieux faire connaître le travail de la Fondation Damien et avec l'objectif de mettre diverses manifestations sur pied. Affaire à suivre donc!