WALHAIN: Couchie; Nanni, Tshiala, Henri (81e Zecchini), Woos; Vangest (65e Ponthière), Hochstenbach, De Vuyst, Maffucci (60e De Roos); Bojovic, Averna.

BOCHOLT: S. Thijs; Holans, Gerits, Bex, Houben; G. Thijs, Proesman (65e Yildiz), Rutar, Vrolix; Demiryuek, Christina (29e Kocaslan).

ARBITRE: M. Etienne.

AVERTISSEMENTS: De Vuyst, Hochstenbach, Vangest, Rutar.

EXCLUSION: 38e Nanni.

WALHAIN René Hidalgo savourait le premier point pris par les Walhinois dans ce championnat. Une unité conquise avec courage par des Brabançons en infériorité numérique dès la 38e suite à une faute de Nanni sur Vrolix qui partait au but. «À onze contre onze, nous aurions gagné ce match, commentait le coach chilien. Bocholt n'a rien montré et ne s'est pas ménagé la moindre occasion. Les Limbourgeois ont commis 34 fautes et cassaient systématiquement le jeu. Rencontrer un tel adversaire n'est pas évident. Mes gars ont prouvé que Walhain ne sera pas un oiseau pour le chat. Chacun a respecté les consignes. Grâce à cela, nous n'avons pas pris de but.» Les visiteurs dominèrent l'essentiel de la partie mais se montrèrent peu inspirés à l'approche des seize mètres. Seul un coup franc délivré par Vrolix mais repoussé par l'équerre du but inquiéta réellement Couchie au cours des 90 minutes. Pour le reste, le gardien local passa un après-midi de tout repos, tout comme son vis-à-vis d'ailleurs. Thijs sortit avec à-propos dans les pieds de Maffucci (26e), puis annihila une tête de De Roos dans les arrêts de jeu. Très peu pour un match à oublier au plus vite. À noter: l'excellente montée au jeu du jeune Ponthière qui devrait ménager quelques belles satisfactions aux Walhinois cette saison.

© Les Sports 2005