WALHAIN: Couchie; Nanni, Tshiala, Zecchini (68e Schoenfeld), Servais; Woos, Hochstenbach, Brounou (46e De Roos), Degreef; Henri, Bojovic (46e Clement).

FRANCS BORAINS: Delwarte; Di Tullio, Ambu, Nottebaert, Duez; Rombaut, Scarpino, Saffer (81e Senni), Lacroix (65e Gallo); Dhamane, Di Barbora (65e Catinus).

ARBITRE: M. Moens.

AVERTISSEMENTS: Tshiala, Delwarte, Di Barbora, Duez, Dhamane.

EXCLUSION: 84e Nanni (2 j.).

LES BUTS: 27e et 39e Dhamane (0-2), 56e Henri (1-2).

WALHAIN Vive tension devant la porte du vestiaire walhinois en fin de match. Alors que René Hidalgo s'apprêtait à commenter la rencontre, le président Sprimont lui coupa la parole: «C'est honteux d'aligner Brounou. Ce joueur n'a pas fait la préparation avec nous. Il arrive et on le titularise. Si l'entraîneur fait cela encore une fois, je le vire.» Furieux, le coach chilien rejoignit ses joueurs sans mot dire. Il est vrai que les locaux se montrèrent particulièrement amorphes en première période. Sans forcer leur talent, les Borains menaient par deux buts d'écart au repos, des oeuvres de Dhamane, à la réception d'un centre de Ambu d'abord (0-1), seul devant Couchie ensuite (0-2). Un avantage mérité pour des visiteurs plus présents que les Brabançons dans les seize mètres. Sermonnés au repos, ces derniers se montraient nettement plus enthousiastes dès la reprise. Servais et De Roos alertaient tour à tour Delwarte avant que Henri réduise la marque suite à un corner distillé par Clement. Par la suite, De Roos et Woos manquaient de peu une égalisation que les Walhinois eurent mérité pour leur courageuse seconde période. Soulagé, Gildo Foda savourait à sa juste valeur le quatrième succès de rang de ses élèves: «Je suis satisfait, même si nous avons eu le tort de laisser revenir l'adversaire dans la partie. Nous pouvions mener 0-3 au repos. Au lieu de cela, il faut deux belles parades de Delwarte en début de deuxième mi-temps pour empêcher Walhain de revenir au score. Nous sommes dans une spirale positive. Encore quelques points et nous serons... sauvés.» Le désormais seul leader de la série ne devrait, cette fois, pas connaître de saison stressante.

© Les Sports 2005