WALHAIN: Couchie; Vangest, Nanni (80e Ponthière), Woos, Servais (25e Tshiala); Henri, Degreef, Hochstenbach, De Vuyst; Averna, De Roos (57e Maffucci).

OLYMPIC: Delferrière; Bolou, N'Diaye, Malacort (77e Nieus), Moreau; Pehe (66e Aka), Delière, Pedini, Banga; Niangbo, Varela Gomes (57e Lamonaca).

ARBITRE: M. Verhe.

LES BUTS: 22e Niangbo (0-1), 83e De Vuyst (1-1).

WALHAIN René Hidalgo soupirait d'aise à l'issue de la partie. L'égalisation de De Vuyst, à la réception d'un centre de Maffucci, à sept minutes du terme suffisait amplement à son bonheur. «L'Olympic a raté beaucoup d'occasions», commentait le coach walhinois. «Ceci dit, notre point est mérité. Avant notre égalisation, Averna rate deux occasions seul devant le gardien carolo. Nous avons pris des risques pour arracher cette unité. Nous aurions même pu gagner. Ne soyons quand même pas trop gourmands. L'Olympic constitue une bien belle équipe.» Un compliment dont n'avait cure un Patrick Thairet dépité. Un sentiment bien compréhensible au vu de cette partie que les visiteurs auraient dû plier bien avant le repos. Les virevoltants attaquants olympiens en faisaient voir de toutes les couleurs à une défense locale souvent prise en défaut. Niangbo évitait ainsi le piège du hors-jeu mal tendu par les Walhinois pour s'en aller lober Couchie (0-1). Ce dernier intervenait encore devant Pehe, puis se faisait suppléer par Vangest à même la ligne pour empêcher le même Pehe de doubler la mise. Lamonaca et Pedini ne se montraient pas plus précis en seconde période. Walhain jouait alors son va-tout. Averna et De Vuyst manquaient l'immanquable avant que ce dernier trouve enfin l'ouverture. «Walhain se crée sa première occasion à un quart d'heure du terme», pestait le coach carolo. «A ce moment, nous devons mener largement au score tant nos occasions furent nombreuses. Comment un tel gaspillage est-il possible? Je suis découragé.» Les entraînements s'annoncent vraiment très corsés cette semaine.

© Les Sports 2005