WALHAIN: Couchie; Nanni, Zecchini (30e Schlögel), Tshiala, Coibion; Bojovic, Woos, Keyen, Degreef (53e Schoenfeld); Averna (89e Leys), Francis.

SPRIMONT: Beltitane; Lebe, Spailier, Verbeeren, Gandolfi; Pirnay, Samray, Chauveheid, Feyen (55e Franchi); Piron (65e Delville), Calli (55e Drion).

ARBITRE: Mme Brohet.

AVERTISSEMENTS: Verbeeren, Gandolfi, Samray.

EXCLUSION: 82e Tshiala (2 j.).

LES BUTS: 33e Francis (1-0), 41e Schlögel (2-0), 90e Samray (2-1).

WALHAIN Walhain vient d'engranger sept points sur neuf. Un exploit au vu des défections auxquelles René Hidalgo doit faire face. «La mentalité des joueurs est exemplaire», soulignait hier le coach walhinois. «J'aligne des garçons qui viennent de nulle part. Ils ont réalisé une prestation magnifique dans des conditions difficiles. Leur intelligence de jeu m'a épaté.» Les Brabançons entamaient les débats avec hargne. Après des essais infructueux de Degreef et d'Averna, Francis reprenait victorieusement un coup franc de Keyen (1-0). Peu avant le repos, Schlögel concluait victorieusement une transversale de Coibion (2-0). Sermonnés au repos, les visiteurs entraient enfin dans la partie. Averna loupait l'immanquable avant que Samray réduise la marque. «J'ai l'impression que certains de mes gars n'étaient pas conscients de l'importance du match, fulminait Jacques Dodémont. Nous avons jeté la première mi-temps à la poubelle. Nous avons pris un maximum de risques après la pause mais marquons malheureusement trop tard. Ceci dit, les buts walhinois n'étaient pas valables. Coup franc inexistant sur le premier et hors-jeu sur le second.»

© Les Sports 2006