WALHAIN: Couchie; Nanni, Woos, Bojovic, Coibion (69e Degreef); Tshiala, Hochstenbach, De Vuyst, Vangest; Henri, Averna (74e De Roos).

VISÉ: Stoops; Vandervorst, Mare, Tihon, Gadiaga; Diawara, Maréchal, Ranson, Scattone (79e Philippens); Solhi (62e Alaimo), Crits (52e Renkin).

ARBITRE: M. Boucaut.

AVERTISSEMENTS: Nanni, Tshiala, Diawara, Crits.

EXCLUSION: 49e Diawara (2 j.).

LE BUT: 36e Maréchal (0-1).

WALHAIN Jean-Pierre Philippens soupirait d'aise à l'issue de la partie difficilement remportée par ses troupes: «Je félicite mes garçons qui ont fait bloc pour s'imposer ici dans des circonstances difficiles. L'arbitre nous réduit à dix pour une faute imaginaire de Diawara. On a su se faire mal pour arracher ce succès. Walhain méritait sans doute au moins un point, même si les occasions étaient partagées, mais nous sommes également souvent rentrés injustement bredouilles.» Un compliment qui fait une belle jambe à des Walhinois qui demeurent lanterne rouge. Pourtant, ceux-ci se créaient de belles occasions dès l'entame du match par Averna et De Vuyst mais Stoops se montrait attentif. En face, Couchie sauvait devant Crits alors que le poteau repoussait un essai de Tihon. Le but survenait du pied de Maréchal dont le centre-tir trouvait le piquet de Couchie avant de rentrer dans le goal. Walhain ne parvint pas à inverser la tendance en seconde période malgré sa supériorité numérique. «Le même scénario se répète chaque semaine», pestait René Hidalgo. On joue un bon match mais on ne marque pas. Cela fait mal d'être battu comme cela.

© Les Sports 2005