Fin du marché aux oiseaux

Pierre De Vuyst

Une décision attendue depuis des décennies

par la Ligue pour

la protection des oiseaux

BRUXELLES Cette fois, c'en est vraiment terminé du marché aux oiseaux qui prenait possession chaque dimanche matin des pavés de la Grand-Place de Bruxelles.

Comme nous l'annoncions la semaine dernière, le conseil communal a officiellement entériné la proposition de supprimer ce marché avancée par l'échevin du Commerce Philippe Decloux. On s'en souvient, l'échevin avait opté pour cette suppression suite à la descente de la police judiciaire qui s'est déroulée le 17 décembre 2000. Un contrôle qui avait permis de prendre au collet six marchands en flagrant délit de détention d'oiseaux protégés. D'autres volatiles étaient quant à eux présentés légalement à la vente mais dans des conditions de détention déplorables.

Au sein du conseil communal, cette suppression proposée depuis le début de la nouvelle législature n'a toutefois pas fait l'unanimité. Plusieurs conseillers ont ainsi déploré cette mesure qu'ils estiment drastique parce qu'elle pénalise également les vendeurs qui sont de bonne foi. Suivant en quelque sorte leur chef de file, François-Xavier de Donnea, qui avait exprimé, voici plusieurs semaines, dans nos colonnes son avis défavorable quant à cette mesure, les conseillers PRL-FDF ont critiqué cette suppression. Tous sauf Marceline Van Baerlem, l'ex-échevine du Commerce qui a toujours voulu la suppression du marché car la Grand-Place mérite mieux. Philippe Decloux, son successeur, n'exclut pas la création d'un nouveau marché aux oiseaux, mais à condition qu'une réglementation plus stricte empêche les abus.

L'ex-bourgmestre et actuel ministre-président bruxellois François-Xavier de Donnea confirme ses critiques. Il ne faut pas le supprimer mais mieux le contrôler. M. de Donnea envisage d'éventuellement introduire un recours contre cette décision du nouveau collège.

La Ligue royale belge pour la protection des oiseaux s'est félicitée de cette décision tant attendue depuis des décennies et n'oublie pas de féliciter également Mme Van Baerlem pour son remarquable plaidoyer .

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be