Les ennemis de la démocratie...

Les ennemis de la démocratie

ISTANBUL Le Front islamique des combattants du Grand-Orient (IBDA-C) qui a revendiqué, avec le réseau al-Qaïda, les attentats contre des intérêts britanniques, est une organisation radicale qui veut instaurer un Etat fédéral islamique par l'action violente.

Le Front islamique des combattants du Grand-Orient (acronyme en turc IBDA-C) avait déjà revendiqué les deux attentats antisémites du 15 novembre à Istanbul. Cet attaques avaient ensuite été revendiquées par le réseau terroriste al-Qaïda d'Oussama ben Laden. Selon la police turque, les deux kamikazes tués dans ces attentats sont des militants turcs liés à al-Qaïda.

Le mouvement considère la République turque (fondée sur des bases laïques par Mustafa Kemal Ataturk en 1923) "illégale" et vise sa destruction. Il aurait pour cela passé des alliances tactiques et ponctuelles avec la rébellion kurde (ancien PKK) ou l'extrême gauche révolutionnaire (DHKP-C).

L'originalité de ce groupe est sa structure éclatée, sans hiérarchie, faite de fronts autonomes, dont les actions sont laissées à l'initiative de leurs membres, indépendamment les uns des autres, mais avec l'idée du Grand-Orient.

Leurs cibles, visées par de nombreux attentats ces dernières années, sont les minorités non musulmanes, les médias, les statues d'Ataturk, les bars, banques ou marchands de tabac.

En janvier 1993, des militants de l'IBDA-C avaient tenté d'assassiner, à l'arme automatique, un riche homme d'affaires juif, Jack Kamhi, fils du député Jeff Kamhi.

© La Dernière Heure 2003

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be