“Messi, c’est plus fort que Djokovic”

Si Del Potro n’avait pas été tennisman, il serait devenu footballeur

Il a mal au genou, mais il tient toujours debout... Juan Martin Del Potro (ATP 9) s’est hissé mercredi au troisième tour de Roland-Garros en battant le Français Edouard Roger-Vasselin (ATP 82) sur le court n°2. L’Argentin a une nouvelle fois grimacé, mais a fini par s’imposer 6-7 (5/7), 7-6 (7/3), 6-4, 6-4. “C’était un nouveau match compliqué”, commenta-t-il. “J’ai une gêne constante, qui me perturbe dans certains de mes déplacements, mais je me fais soigner et je mords sur ma chique. Je croise les doigts pour la suite.”

Seul joueur à avoir réussi à faire la nique en Grand Chelem au trio Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer depuis 2005, le vainqueur de l’US Open 2009 est considéré comme l’un des principaux outsiders à Paris. L’Argentin, cela dit, aurait très bien ne jamais pu devenir tennisman. Sa grande passion, en effet, n’est autre que le football.

“Mon rêve absolu serait de pouvoir fouler la pelouse de La Bombonera, le stade l’équipe de Boca Juniors. J’ai déjà l’autographe de l’attaquant Martin Palermo, devenu mon ami. Que demander de plus ? Ah! oui, j’aimerais que Diego Maradona soit un jour dans mon box. J’ai déjà eu l’occasion de discuter avec lui. C’est une idole pour tous les Argentins.”

DelPo, comme on le surnomme sur le circuit, est d’ailleurs plus admiratif des 73 buts inscrits cette saison par Lionel Messi que de la série de 41 victoires consécutives de Djokovic réalisée l’an dernier. “Les deux sont incroyables. Je dirais peut-être l’exploit de Messi est plus fort car je crois que personne n’égalera un truc pareil. La série de Djoko, on peut se dire que Roger ou Rafa en sont capables.”

S. F.

Juan Martin Del Potro a une nouvelle fois grimacé, hier, mais il a fini par s’imposer 6-7 (5/7), 7-6 (7/3), 6-4, 6-4. PHOTO NEWS

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be