Parler pour fuir la mort

Dead man talking. La première réalisation de Patrick Ridremont sort ce mercredi

RÉSUMÉ. L’exécution dans l’indifférence générale du meurtrier William Lamers ne devrait représenter qu’une simple formalité. Le nouveau directeur de la prison est pressé : ce soir, c’est l’anniversaire de sa fille. Une dernière parole du condamné dès que le vieil aumônier sera enfin arrivé et hop, on envoie l’injection mortelle et tout le monde rentre chez soi. Facile, rapide, efficace. Mais voilà, William Lamers pose la question qui tue : de combien de temps dispose-t-il pour ses derniers mots ? La loi précise juste que s’il est toujours vivant à minuit, l’exécution est reportée au lendemain. Il va donc déballer sa vie en long et en large sans jamais s’interrompre. Juste pour retarder sa mort.

(((;;

NOTRE AVIS. La fin de vie de Jésus telle qu’auraient pu la raconter les frères Grimm. Voilà comment résumer cette comédie aux accents religieux évidents traitée sous forme de fable par Patrick Ridremont. Dialogues brillants, situations cocasses, morale qui égratigne aussi bien la récupération politique (l’exécution est médiatisée pour permettre au gouverneur de gagner les prochaines élections) que la télé-réalité (cette mort dont tout le monde se fichait captive soudain les téléspectateurs), tout contribue à rendre cette fable fascinante. À commencer par les portraits du directeur de prison (Berléand, excellent), de l’aumônier (Christian Marin, émouvant), de l’infirmière muette ou de Patrick Ridremont, subtil dans ses nombreuses contradictions.

Quel dommage, vraiment, que le personnel politique (Jean-Luc Couchard, Olivier Leborgne et Virginie Efira) soit à ce point caricaturé. Le contraste avec les autres protagonistes déforce le conte de fées, comme si le grand méchant loup n’était plus terrifiant mais juste ridicule. Cette rupture de ton fait sortir du film et nuit à la profondeur de l’ensemble. Sans ce choix étrange, Dead man talking se serait imposé comme un gros coup de cœur, autant pour ses dialogues que pour son esthétique. À voir quand même.

P. L.

Dead man talking

Comédie noire

Réalisé par Patrick Ridremont

Avec Patrick Ridremont, Virginie Efira, François Berléand, Christian Marin

Durée 1h40

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be