La fuite en avant de Poelvoorde

Une histoire d’amour. Un drame dénué de voyeurisme

Résumé. Dans une propriété luxueuse, un banquier sado-maso se fait humilier par une maîtresse qu’il a initiée au maniement des armes. Et lorsque leurs jeux sexuels s’arrêtent, les rôles s’inversent. Il lui fait des promesses insensées sans la moindre intention de les tenir, la traite comme une moins que rien. Entre eux, seule l’escalade dans la violence physique ou morale est envisagée.

((;;;

Notre avis. Le parti pris d’Hélène Fillières est extrêmement courageux. Pas de mise en situation, très peu de dialogues, de rares sorties en extérieur, elle nous plonge d’entrée dans un jeu malsain dont on ne connaît pas les tenants mais bien les aboutissants (l’histoire est librement inspirée de l’affaire Edouard Stern, du nom de ce banquier retrouvé mort en Suisse après une séance sado-maso). Tout contribue à mettre mal à l’aise, du récit syncopé à la mise en scène glaciale en passant par le décalage entre les performances et les images des deux acteurs principaux.

Benoît Poelvoorde se donne corps et âme dans ce rôle dur, antipathique, cruel, presque inhumain. Les émotions, il les laisse de côté pour incarner la fuite en avant d’un homme en recherche de sensations toujours plus fortes.

Laetita Casta prend moins de risques physiques (elle reste toujours habillée, même si c’est très sexy, au contraire de son partenaire), plonge moins loin dans la folie, mais donne du sens et de l’humanité à une femme dupée, humiliée elle aussi mais sans le désirer.

La relation entre eux intrigue, dérange, suscite bien des questions. Mais cette fiction assez courte (1 h 20 à peine) est tellement sombre, froide et déroutante qu’elle nous perd régulièrement en chemin. Impossible de s’identifier à l’un ou l’autre des protagonistes ou de se captiver pour un récit où il ne se passe finalement strictement rien. Cette Histoire d’amour tourne donc à l’exercice de style dénué d’émotion, dont la finalité reste assez mystérieuse. Tout ça pour quoi ?

P.L.

Une histoire d’amour

Drame

Réalisé par Hélène Fillières

Avec Benoît Poelvoorde, Laetitia Casta, Richard Bohringer

Durée 1 h 20

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be