Les papys grogneurs

La fleur de l’âge. Une comédie ringarde sur le vieillissement

Résumé. Bien que proche de la retraite, Gaspard Dassonville (Pierre Arditi) continue de jouer les jeunes premiers à la télé et les jolis coeurs devant tout ce qui porte jupon. Sans grand succès. Sur le plan privé, la seule personne qu’il ramène chez lui, c’est son père (Jean-Pierre Marielle), un vieux râleur ignoble avec toutes les aide-soignantes (“Vous avez un truc, là, du dentifrice ou de la barbe…”). Professionnellement, ce n’est guère plus réjouissant. Pour redresser les audiences, la direction lui impose un jeune loup qui estime que “les vieux ont laissé le chômage, le réchauffement climatique, la dette : merci !” Bref, c’est la galère. Juste éclairée par l’arrivée de Mme Kotnic, dont père et fils tombent amoureux.

;;;;;

Notre avis. En cherchant bien, on ne trouve que deux qualités à cette comédie vraiment ringarde. Pierre Arditi et Jean-Pierre Marielle parviennent, par moments, à sauver le film du désastre par leur sens de la réplique qui fait mouche. Ensuite, La fleur de l’âge ne dure que 83 minutes. Voilà, c’est tout.

Pour le reste, on peut tirer l’échelle. Loin de nous l’envie de vouloir tirer sur une chaise roulante, mais le scénario est juste catastrophique. Voici 50 ans, il devait déjà paraître poussiéreux. Les stéréotypes s’enchaînent à un rythme, navrant, de sénateur endormi. Tout y passe, des papys grogneurs, plus prompts à se plaindre de tout haut et fort qu’à passer de la parole aux actes, au vieux beau incapable d’assumer ses cheveux gris, en passant par le jeune patron arrogant incapable d’apprécier la valeur de l’expérience ou les clandestins qui fabriquent de fausses chaussures de sport.

Aucun élément de surprise ne vient égayer la grisaille. À charge pour les deux interprètes principaux d’en faire des tonnes (voire parfois beaucoup trop, surtout dans le chef de Jean-Pierre Marielle) pour tenter de donner à ce récit informe un petit air de comédie. Cela fait mal de voir deux acteurs aussi talentueux se débattre de la sorte. Quel naufrage.

P.L.

La fleur de l’âge

Comédie

Réalisé par Nick Quinn

Avec Pierre Arditi, Jean-Pierre Marielle, Julie Ferrier

Durée 1 h 23

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be