La belle aventure va continuer

De Falleur Eric
NAPOLITANO DANILO 3-DAAGSE WEST-VLAANDENEN Rit 1 Brugge-Harelbeke Photo by Gino Coghe/Photo News
NAPOLITANO DANILO 3-DAAGSE WEST-VLAANDENEN Rit 1 Brugge-Harelbeke Photo by Gino Coghe/Photo News ©Photo News

Avec le Gantois Thierry Eeckman, Jean François Bourlart dirige l’équipe Accent. jobs-Wanty, l’une des trois formations continentales professionnelles belges, lointaine émanation du club hennuyer VC Ath et des équipes Storez, Groupe Gobert et Vérandas Willems, qui côtoie le plus haut niveau depuis trois ans désormais.

Au classement mondial interéquipes, Accent. jobs-Wanty pointe au 46e rang et tandis que la saison 2013 aborde sa dernière partie, que dès demain, la période des transferts sera officiellement ouverte, le moment est propice à un premier bilan mais aussi à envisager les perspectives pour 2014.

"Un de nos objectifs était de remporter huit victoires cette saison, nous n’en comptons que trois, nous sommes donc en retard de ce point de vue-là", dit le manager hennuyer. "Mais il reste de très belles courses et nous espérons franchement inverser la courbe. Plusieurs de nos coureurs, comme le Luxembourgeois Jempy Drucker sont en grande forme, d’autres y arrivent. Napolitano est en condition, De Gand est bien revenu."

Au seul succès UCI de ses hommes, la 1re étape des Trois Jours de Flandres gagnée en mars à Harelbeke par Danilo Napolitano, se sont ajoutées deux kermesses, enlevées par Steven Caethoven à Ruddervoorde et Benjamin Verraes à Melle.

"Nous espérions évidemment de meilleurs résultats, mais nous avons surtout été victimes de la malchance cette année", explique Bourlart. "Huit de nos dix-huit coureurs ont été opérés depuis le début de l’année. Il y a eu de très longues indisponibilités et des blessures survenant aux mauvais moments, comme Napolitano, blessé en Turquie alors qu’il arrivait en belle forme. C’est le lot de toutes les équipes, mais parfois, pour des plus petits groupes, cela fait beaucoup."

L’avenir de l’équipe est assuré, "sauf tremblement de terre", dit notre interlocuteur.

"Wanty a encore un an de contrat et nous négocions une prolongation avec Accent. jobs, on en saura plus dans le mois qui vient", assure-t-il. "Nous avons deux coureurs sous contrats, nos néopros Tim De Troyer et Ron Jans, mais dès que le futur sera assuré, nous prolongerons nos quatre directeurs sportifs, dont nous sommes très contents, ainsi que la plupart de nos hommes, on va garder une grosse partie de l’équipe, mais certains, qui nous ont déçus, vont nous quitter."

Le manager wallon n’en dira pas plus, préférant réserver aux intéressés (parmi les contrats les plus élevés de l’équipe) la primeur de ses décisions.

"L’an dernier, nous n’avions pu travailler au recrutement qu’en octobre", dit-il. "Cette fois, nous voulons être plus ambitieux, nous avons budgétisé vingt coureurs, deux de plus qu’aujourd’hui, car nous avons un beau programme, très international avec des courses en France et en Italie aussi."

Eric de Falleur

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be