C’est l’histoire de cinq gamins

Virone Letizia

À moins d’avoir passé de longs mois au milieu du désert, vous avez dû entendre parler des One Direction (à défaut de les avoir chantonnés). Véritables phénomènes, les cinq Britanniques sont parfois comparés aux Beatles. Que les fans de John Lennon et Cie évitent de s’étrangler de rage : en termes de popularité et d’hystérie collective, on ne peut nier des similitudes.

Le documentaire qui sort ce mercredi, This is us (en référence au film This is it de Michael Jackson), retrace le parcours de ces ados qui, il y a trois ans, étaient de sombres inconnus. Niall, Zayn, Liam, Harry et Louis (les présentations sont faites) ne se connaissaient même pas ! Tout commence en 2010, lors de la version britannique de X Factor. Cinq jeunes garçons, en larmes, maudissent leur élimination. Jusqu’à ce que Simon Cowell, juré de l’émission et surtout producteur, propose de sauver les adolescents… en tant que groupe. Les One Direction sont nés. Ils deviennent les chouchous du public et, même si les 1D (comme disent les fans) ne remportent pas ce X Factor, leur carrière est lancée.

(((;;

En quelques mois, les gamins deviennent des superstars. Ils remplissent systématiquement les salles de concerts (y compris les stades de foot). C’est ce succès fulgurant que raconte This is us. Le reportage suit les chanteurs lors de leur tournée mondiale. Entre quelques témoignages des membres du groupe, de leur entourage et de très nombreux extraits de concerts (les directioners - c’est un mot - se régaleront), le film fait un portrait des One Direction, derrière le masque de leur célébrité. Sauf que le document est produit par Simon Cowell, qui s’occupe du groupe depuis X Factor, et est donc tout sauf objectif.

Cela dit, This is us offre quelques bons moments. On y découvre notamment que les groupies du monde entier (presque uniquement des filles, sauf quelques papas, forcés et containts d’accompagner leur progéniture au concert) ont le même genre de réaction hystérique (boules Quiès à prévoir pour préserver les tympans des cris stridents). On se rend compte que, malgré leur statut de stars, les One Direction sont avant tout des gamins (un d’entre eux avoue qu’il est dans un boys band... mais un cool, donc ça passe) qui aiment jouer des tours à leurs proches.

Encore plus intéressants, les témoignages des parents des cinq ados. Très heureux pour leurs progénitures, ils sont aussi déboussolés par le succès et les sommes d’argent qui se sont abattues sur leurs fils. "Est-ce normal qu’un jeune homme de 20 ans offre une maison à sa famille ?", se demandent-ils. "Comment être encore un parent pour quelqu’un qui peut tout s’acheter et n’est jamais chez lui ?", regrettent-ils.

Documentaire incontournable pour les fans des One Direction (qui ne se chiffonneront pas du manque d’objectivité ambiant), This is us présente également de l’intérêt pour un public plus large. À regarder comme une curiosité anthropologique, s’entend.

L. V.

Les plus consultés

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be